Chirurgie du sport et Arthroscopie

Chirurgie du sport - Définition :

La chirurgie du sport associe à l’exigence du résultat, une exigence de rapidité dans la convalescence. Le sportif doit en effet reprendre son entrainement et la compétition sportive au plus tôt. Le résultat fonctionnel doit, en plus d’être excellent, pouvoir être obtenu le plus vite possible. La récupération de l’athlète doit etre la plus rapide afin qu'il ne perde pas son niveau sportif d’origine. La chirurgie du sport a été révolutionnée par l'arrivée de l'arthroscopie. La chirurgie arthroscopique utilise une micro-caméra qui permet d'éviter les grandes cicatrices. Bien qu'elle soit surtout réalisée par des chirurgiens spécialistes en chirurgie du sport, la chirurgie arthroscopique n'est pas seulement dédiée aux pathologies du sport et participe au traitement de nombreuses pathologies dégénératives (usure).

Syndrome de loge en chirurgie du sportTraumatisme du coude au rugby

 

Pathologies et traumatismes en chirurgie du sport :

Les pathologies traitées en chirurgie du sport correspondent essentiellement à des pathologies traumatiques, traumatismes directs en sport ou conséquence d’anciens traumatismes sportifs. Ainsi, un service d’urgence spécialisé, qualifié en traumatologie, permettant un diagnostic traumatique précis, est un prérequis indispensable aux traitements adaptés des pathologies  et des traumatismes du sport.

Intérêt de l’arthroscopie en chirurgie du sport :

Les techniques de chirurgie sous arthroscopie permettent d’accélérer la convalescence et sont donc parfaitement adaptées aux problématiques de la chirurgie du sport. La chirurgie arthroscopique du sport associe au caractère mini-invasif, le contrôle  visuel et la précision indispensable à tout acte chirurgical.

En chirurgie du sport, l’arthroscopie s’est initialement développée sur les traumatismes du genou, ainsi, la plupart des chirurgiens du membre inférieur maitrisent aujourd’hui les réparations ligamentaires arthroscopiques du genou.
En revanche, ce n’est que plus récemment, que l’arthroscopie s’est étendue aux traitements des pathologies traumatiques et sportives du membre supérieur sur les différentes articulations :

Chirurgie de l’épaule en chirurgie du sport :

En chirurgie de l’épaule, les techniques de réparations sous arthroscopie des traumatismes du sport ont moins de 10 ans.

  • La chirurgie arthroscopique des luxations acromio-claviculaires permet d’éviter, entre autre, une deuxième intervention de retrait du matériel.
  • Dans l’instabilité de l’épaule (luxation récidivante), les butées osseuses sous arthroscopie permettent de positionner parfaitement la butée mais également de réparer la totalité dés lésions capsulo-ligamentaires et autres lésions du biceps (SLAP-lésion), fréquentes chez le sportif. De la même manière, lorsqu'une butée coracoidienne n'est pas nécéssaire, les interventions réparatrices  de l'épaule par retente capsulaire antérieure (Bankart) et postérieure (verrouillage) permettent de rendre à l'épaule sa stabilité anatomique.

Traumatisme de l'épaule en chirurgie du sportTraumatismes de la main en chirurgie du sport

 

Chirurgie du coude en chirurgie du sport :

En chirurgie du coude, l’arthroscopie et l’endoscopie ont été un apport considérable dans la prise en charge des traumatismes et pathologies du sport.

Pathologie tendineuse en chirurgie du sportPathologies du coude et pathologies du sport

 

Chirurgie de la main et du poignet en chirurgie du sport :

En chirurgie de la main et en chirurgie du poignet, des techniques chirurgicales récentes permettent de réparer les traumatismes des petites articulations sans point de suture.

  • certaines fractures de doigts et fractures du pouce peuvent maintenant être réparées avec une parfaite précision grâce à des micro-caméras de moins de 2mm.
  • les fractures du poignet (extrémité inférieure du radius) et fractures du scaphoïde peuvent être réduites et synthésées de manière plus solide et de manière moins invasive
  • les entorses du poignet sont diagnostiquées de manière plus complète avec une réparation chirurgicale plus précise.
  • les entorses graves du pouce , fréquente pathologie du sport, peuvent etre opérée par chirurgie arthroscopique et bénéficient d'un diagnostic plus précis et d'une convalescence simplifiée

Fréquent lors d'une mauvaise chute  en pleine action au rugby ou au footLa fracture du scaphoïde est toujours consécutif à une chute avec de la vitesse

 

Rééducation et kinésithérapie en chirurgie du sport :

Après l’opération chirurgicale, la chirurgie du sportif nécessite une rééducation spécialisée. Le chirurgien spécialiste transmet des prescriptions de kinésithérapie détaillées à l’équipe chargée de la rééducation du sportif. Ainsi, dans la plupart des interventions chirurgicales du membre supérieur, l’entrainement cardiaque pourra être repris dans les 15 jours suivant l’opération, d’abord en "home trainer" puis en course à pied. Le renforcement musculaire du membre inférieur est souvent repris avant un mois. Enfin, la reprise du renforcement musculaire du membre supérieur et la reprise de l’entrainement spécifique  dépendront de la pathologie traumatique traitée et du sport pratiqué

Chirurgie du sport avec réparation endoscopique d'une rupture du biceps distal au coude, reprise de l'entrainement sportif protégé à 2 mois et des matchs à 3 mois, Toulouse

Informations sur les Complications de la Chirurgie du Membre Supérieur