Compression du nerf cubital-ulnaire au coude

Définition du syndrome de compression du nerf ulnaire au coude :

Le syndrome de compression du cubital (nerf ulnaire) au coude est un syndrome canalaire relativement fréquent.Il s’agit d’une compression du nerf ulnaire (nerf cubital) au niveau du coude par 2 principales structures anatomiques: le ligament épitrochléo-olécranien (ligament d'Osborne) et l’arcade aponévrotique du muscle fléchisseur ulnaire du carpe. La compression du nerf ulnaire au coude se manifeste par des fourmillements des 2 derniers doigts de la main ainsi qu'une faiblesse de la main.

Vidéo du traitement endoscopique d'un syndrome du cubital au coude :

Vidéo d'une chirurgie du coude montrant une intervention de libération du nerf cubital au coude sous endoscopie / Spécialiste Toulouse

 

Diagnostic d'un syndrome du tunnel cubital:

Differents signes fonctionnelles peuvent etre présents simultanément ou séparemment : fourmillement (paresthésies) de l'annulaire et de l'auriculaire, douleur au niveau de la face interne du coude et de la main, diminution de force et fatigabilité de la main. Devant un syndrome de compression du nerf ulnaire au coude, l'examen clinique doit s'intéresser à la mesure de la sensibilité épicritique (test de Weber) ainsi qu'à la mesure de la force de prise (Jamar), cela permettra d'évaluer la sévérité de la pathologie du cubital (nerf ulnaire) au coude.

Mesure de la sensibilité épicritique pour un syndrome du nerf ulnaire au coude (Test de Weber)Mesure de la force de prise au Jamar avant une chirurgie endoscopique du cubital au coude

Le syndrome de compression du cubital (nerf ulnaire) au coude a différents degrés de sévérité :

  1. Cubital (nerf ulnaire) au coude débutant : les fourmis (paresthésies) se font ressentir en milieu ou fin de nuit, la force de préhension n’est pas diminuée. À ce stade, une simple infiltration voire une attelle d’immobilisation nocturne suffira à diminuer la gêne du syndrome du cubital (nerf ulnaire) au coude.
  2. Cubital (nerf ulnaire) au coude intermédiaire : la gêne survient dans la journée. Les activités en force seront en premier altérées puis progressivement les activités de la vie quotidienne. À ce stade, le traitement médical peut être discuté mais seul le traitement chirurgical pourra aboutir à un soulagement définitif du syndrome du cubital (nerf ulnaire) au coude.
  3. Cubital (nerf ulnaire) au coude déficitaire : la sensibilité de la main est diminuée et une atrophie apparaît sur certains muscles du pouce, la main se paralyse et peut se déformer: c'est la griffe cubitale. Toutes les activités sont perturbées, la diminution de la sensibilité ainsi que la diminution de force est importante. À ce stade, seule l’intervention chirurgicale peut être envisagée, la chirurgie du cubital (nerf ulnaire) au coude est en effet le traitement obligatoire à ce stade.

Chirurgie endoscopique d'une compression du nerf ulnaire au coude :

Lorsqu’il n’y a pas d’instabilité du nerf ulnaire ni d’anomalie morphologique ostéoarticulaire du coude, c’est-à-dire dans une majorité de cas, une libération endoscopique du nerf ulnaire peut être envisagée.
Cette opération chirurgicale du coude est une chirurgie de spécialiste. Elle est dérivée de l’
intervention chirurgicale endoscopique du canal carpien.
Cette chirurgie endoscopique nécessite une incision de 8 mm réalisée au niveau de la gouttière épitrochléo-olecranienne du coude, une dissection soigneuse est poursuivie jusqu’au ligament d'Osborne, le nerf cubital (nerf ulnaire) est repéré puis un guide mousse est introduit dans le canal.

Chirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude, installation opératoire, ToulouseChirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude, dissection jusqu'au ligament d'Osborne, Toulouse

L’endoscope est d’abord inséré en direction proximale, on vérifie pas à pas l’absence d’interposition puis on sectionne progressivement la partie haute du ligament épitrochléo-olécranien ainsi qu’une éventuelle arcade de Struthers associée. Une fois la compression du nerf ulnaire au coude levée à la partie proximale, on verifie la complétude de la libération sous controle endoscopique direct du nerf ulnaire.

Chirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude,introduction de la canule en proximal, ToulouseChirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude, section du ligament sous contrôle endoscopique, Toulouse

Une fois la neurolyse endoscopique proximale réalisée, on introduit le guide mousse en position distal puis l’endoscope de manière à sectionner sous contrôle endoscopique permanent la partie basse du ligament épitrochléo-olécranien ainsi que l’arcade du muscle fléchisseur ulnaire du carpe.

Chirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude, introduction de la canule sous l'arcade du Fléchisseur Ulnaire du Carpe, ToulouseChirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude, section de l'arcade du Fléchisseur Ulnaire du Carpe sous endoscopique, Toulouse

En fin d’intervention chirurgicale, tous les sites de compression du nerf ulnaire au coude ont été levés, on peut vérifier grâce à l’endoscope la libération endoscopique complète du nerf ulnaire au coude.
Les plaies sont refermées par Stéristrip. Dans cette chirurgie endoscopique de lever de la compression du nerf ulnaire au coude, aucun point de suture n’est nécessaire.

Contrôle endoscopique du nerf cubital en fin d'intervention chirurgicaleAspect de l'incision juste après l'opération de libération du nerf ulnaire au coude, Toulouse

 

Convalescence d'une chirurgie endoscopique du nerf ulnaire au coude:

Après l'opération, il n’y pas d’immobilisation du coude ni du poignet, l’ensemble des gestes de la vie quotidienne ainsi que la toilette pourront être repris après une semaine. Dans la convalescence habituelle, il existe des douleurs au niveau du coude dans les gestes de la vie quotidienne pendant un mois qui peuvent être prolongées dans les gestes en forces et les gestes en contraintes jusqu'à la fin du 3ème mois après l'intervention. Le rugby pourra donc être repris entre 2 et 3 mois. Lorsqu'il existe une dégénérescence axonale pré-opératoire ou un déficit sensitivo-moteur, la disparition complète des paresthésies (fourmillement) et la récupération de la force de la main peut nécessiter la repousse des axones du nerf cubital du coude jusqu'aux extrémités des doigts ce qui peut prendre plus de six mois. La conduite automobile est souvent reprise vers la fin de la 3ème semaine post-opératoire.

Endoscopie du nerf ulnaire au coude, cicatrice à 1 mois, ToulouseChirurgie de libération endoscopique du nerf ulnaire au coude, reprise des activités en force après 2 à 3 mois, Toulouse

Informations sur les Complications de la Chirurgie du nerf cubital sous endoscopie