Lambeau du grand dorsal sous arthroscopie

Définition et anatomie du lambeau du grand dorsal à l’épaule

Dans certaines formes de rupture de la coiffe des rotateurs non réparable, il est possible d’améliorer la fonction de l’épaule en détournant un muscle situé à la partie inferieure de l’épaule (muscle grand dorsal ou Latissimus Dorsi) pour le positionner au niveau du tendon d’insertion du muscle sous-épineux.

Muscle grand dorsal ou Latissimus dorsi en chirurgie de l'épaule

 

Le fait de détourner ce muscle de son insertion anatomique au profit d’une nouvelle localisation s’appelle un lambeau musculaire ou transfert musculo-tendineux.

Ce muscle prélevé à la partie inférieure de l’épaule est le muscle grand dorsal, c’est le plus long et le plus puissant des muscles de l’organisme.
Le prélèvement musculaire se fait par une courte incision de 5 à 8 cm sous le creux axillaire puis le tendon du muscle grand dorsal est transféré sous le muscle deltoïde pour être réinséré au niveau de l’insertion naturelle du tendon du sous-épineux.

Vidéo d’un transfert du grand dorsal à l’épaule sous arthroscopie

Vidéo de chirurgie de l'épaule montrant l'intervention d'un lambeau du grand dorsal sous arthroscopie/ Spécialiste Toulouse

Technique chirurgicale : lambeau du grand dorsal sous arthroscopie:

Lorsqu’un tendon de l'épaule a été réparé plusieurs fois ou lorsque le muscle présente une dégénérescence graisseuse trop importante, le tendon ne peut plus etre réparée directement. Lorsqu'il s'agit d'un muscles de la coiffe des rotateurs , une réparation par transfert musculo-tendineux (lambeau) est possible.
Dans le cas d’une lésion irréparable du muscle sous-épineux, le chirurgien peut réaliser un lambeau ou transfert musculo-tendineux du grand dorsal.

Il s’agit d’une intervention de l'épaule réalisée en attendant la mise en place d’une prothèse totale inversée de l'épaule.

Dégénérescence graisseuse du sus et du sous-épineux, Grand dorsal sous arthroscopieChirurgie arthroscopique de l'épaule pour un conflit sous-acromial, arthro-scanner pré- opératoire : os pré-acromial, Toulouse

Cette opération chirurgicale de l’épaule se déroule en hospitalisation d’une nuit, sous anesthésie loco-régional et générale.
L’intervention se déroule en décubitus latéral, la dissection commence par une incision de moins de 10 cm juste sous le creux axillaire, on repère le muscle grand dorsal à la partie latéral de l’omoplate, on repère le pédicule vasculo-nerveux qui sera préservé scrupuleusement. On identifie ensuite le tendon que l’on sépare du muscle grand rond. En rotation interne, on désinsère le tendon de son insertion humérale. Une fois le tendon d’insertion humérale prélevé, le muscle grand dorsal est libéré de la pointe de l’omoplate et on s'assure qu’il présente une course musculo-tendineuse satisfaisante. On peut alors préparer au doigt le tunnel musculaire sous le deltoide postérieur jusqu'à la face inférieure de l’acromion.

Large rupture de la coiffe non réparable,indication d'un transfert du grand dorsalDissection jusqu'à l'épine de l'omoplate puis passage  de la pince en sous-acromial

Le temps arthroscopique peut alors commencé. Une ténotomie du biceps est réalisé si celle ci n’a pas été faite lors d’interventions précedentes, puis on commence à débrider l’espace sous acromial, résequer le ligament acromio-coracoidien et aviver le footprint : zone d'insertion des tendons de la coiffe et donc du futur lambeau. On repère l’épine de l’omoplate puis une pince est passée jusqu’au creux axillaire pour récupérer le tendon du grand dorsal. Le lambeau est alors positionné dans l’espace sous acromial .
Cette chirurgie de l'épaule est alors poursuivie par une dissection de la gouttière du biceps puis on réalise à partir d'un viseur spécifique, un tunnel d’insertion huméral pour y fixer le lambeau du grand dorsal.
On introduit alors le tendon du grand dorsal dans le tunnel : il est définitivement bloqué par un endobouton positionné au niveau de la gouttière humérale. .
En fin d'intervention chirurgicale, les incisions chirurgicales sont fermées par points résorbables.

Insertion du tendon grand dorsal au niveau de l'insertion naturelle du sous-épineuxEndobouton, fixation du lambeau du grand dorsal sous arthroscopie

 

Convalescence de l’épaule après transfert arthroscopique du grand dorsal:

Dans les suites de l'intervention chirurgicale, une immobilisation de l'épaule devra être conservée pour 5 semaines. Une rééducation spécialisée de l'épaule devra être débutée immédiatement après l'opération chirurgicale selon un protocole précis. La rééducation active de l'épaule ne sera débutée qu'à partir de la 6ème semaine après l'intervention. La reprise de la conduite automobile se fait souvent vers la fin du 2ème mois post-opératoire. La convalescence habituelle est échelonnée sur 4 à 6 mois avec récupération maximale des amplitudes articulaires actives vers la fin du 6ème mois post-opératoire et une récupération maximale de la force de l'épaule vers la fin du 9ème mois après l'opération chirurgicale.

Informations sur les Complications de la Chirurgie du Membre Supérieur