Libération arthroscopique des compressions du nerf supra-scapulaire

Définition d’une compression du nerf supra-scapulaire  :

La compression du nerf supra-scapulaire (nerf sus-scapulaire) est une pathologie de l’épaule, rare, d’origine nerveuse. Ce syndrome rentre dans le cadre d’un groupe de maladie appelé syndromes canalaires, c’est à dire de compression d’un nerf au niveau d’un canal anatomique dans lequel il chemine. Le syndrome canalaire le plus connu est le syndrome du canal carpien.
Dans le syndrome de compression du nerf supra-scapulaire, il s’agit d’une compression du nerf sus-scapulaire, à l'épaule, au niveau de l’échancrure coracoide.

Vidéo d’une chirurgie de libération endoscopique du nerf supra-scapulaire  :

Vidéo d'une chirurgie de l'épaule sous arthroscopie présentant une intervention de libération du nerf supra-scapulaire / Spécialiste Toulouse

Anatomie et physio-pathologie de la compression du nerf supra-scapulaire :

Le nerf supra-scapulaire inerve seulement 2 muscles, le muscle supra-épineux (sus-épineux) et le muscle sous-épineux (infra-épineux), ce sont 2 muscles essentiels de la coiffe des rotateurs. Ce nerf n'a qu'une fonction motrice et aucune fonction sensitive. La compression du nerf sus-scapulaire à l’échancrure coracoïde va donc entrainer une dénervation et une paralysie progressive de l’épaule au niveau de ces 2 muscles supra-épineux et infra-épineux (muscles de la coiffe des rotateurs) responsable d’une amyotrophie musculaire progressive et d’une atrophie tendineuse pouvant aboutir à une rupture secondaire : paralysie + rupture de la coiffe des rotateurs.

Atrophie tendineuse associé à une rupture dans le cadre d'une paralysie du nerf supra-scapulaire, Toulouse Atrophie musculaire dans le cadre d'une compression du nerf sus-scapulaire

L’amyotrophie de ces muscles de l’épaule entraine au départ un inconfort, une gène de l’épaule, rarement associé à des douleurs, puis progressivement une diminution de la force de l’épaule en élévation et en rotation externe.
Chez certains sujets minces, il est possible de voir la fonte musculaire (amyotrophie) à la face supérieure et postérieure de l’épaule.
Il n’y a pas de trouble sensitif car ce nerf n’a aucune fonction sensitive.

Deux grands types de populations peuvent être touchées :
- des patients jeunes souvent sportifs avec une plainte axée sur le manque de force de l’épaule
- des patients nettement plus agés avec une pathologie associée de rupture de la coiffe des rotateurs de l’épaule.

Traitement chirurgical de libération endoscopique du nerf supra-scapulaire :

Dans cette maladie rare de l’épaule, l’electromyogramme (EMG) confirme le diagnostique, l’IRM peut parfois montrer des signes spécifiques : amyotrophie localisée du muscle supra et infra-épineux sans rupture tendineuse avec une trophicité conservée du muscle petit rond.

Une fois le diagnostic confirmé, une intervention chirurgicale de l’épaule sous arthroscopie doit être envisagée. L'opération chirurgicale commence par une exploration de l'articulation gléno-humérale (arthroscopie d'épaule) puis la décompression nerveuse se déroule à l'extérieur de l'articulation (endoscopie), le chirurgien parle alors de libération endoscopique.

Installation pour une chirurgie de libération du nerf supra scapulaire Atrophie musculaire dans le cadre d'une compression du nerf sus-scapulaire

L’opération chirurgicale se déroule en ambulatoire sous anesthésie loco-régionale et générale. L’intervention chirurgicale commence par un débridement sous-acromiale, (bursectomie) éventuellement associé à une acromioplastie puis la dissection est poursuivi de manière plus médiale jusqu’à mettre en évidence les ligaments coraco-claviculaire en avant du muscle sus-épineux Au pied de ces ligaments de l’épaule, on remarque l’origine du ligament transverse de l’échancrure coracoide qui est responsable de la compression nerveuse.

 Vision arthroscopique de l'artère supra-scapulaire et du ligament de l'échancrure coracoide Examen du ligament de l'échancrure après avoir récliné l'artère, on devine le nerf au fond de l'échancrure

La vue arthroscopique permet de voir en premier l’artère sus-scapulaire qui passe au dessus du ligament puis le nerf supra-scapulaire en dessous. Le ligament transverse de l’échancrure est alors sectionné et on peut vérifié la bonne libération du nerf supra-scapulaire.

 Section du ligament de l'échancrure coracoide Nerf suprascapulaire libéré après section du ligament de l'échancrure

Des gestes chirurgicaux complémentaires pourront alors être réalisés sur l’épaule au cas par cas : réinsertion de la coiffe des rotateurs, retrait des calcifications, résection du centimetre latéral de la clavicule pourront être associés. L’hémostase pourra être réalisée sur les surfaces osseuses en fin d'intervention chirurgicale. Les incisions chirurgicales seront fermées par points résorbables.

Convalescence et récupération de l'épaule après libération arthroscopique du nerf supra-scapulaire

Les informations suivantes correspondent à la convalescence dans les formes isolées sans rupture associée de la coiffe des rotateurs ni conflit sous-acromial.
Une immobilisation non stricte de l'épaule sera proposée pendant quelques jours, elle pourra être retirée à la demande en fonction de la douleur d'épaule ressentie. Une rééducation spécialisée de l'épaule devra être débutée immédiatement après l'opération chirurgicale axée sur l’entretient des mobilités puis un renforcement rapide de l’épaule.

La plupart des gestes de la vie quotidienne pourront être repris avec l'épaule dans les jours qui suivent l'intervention chirurgicale.
La reprise de la conduite automobile se fait souvent au bout d’une petite semaine. La convalescence et la récupération complète de l'épaule seront échelonnée sur 9 à 12 mois. Ce délai long correspond d’une part au délai de régénération nerveuse puis au délai de récupération musculaire (correction de l’amyotrophie) de l’épaule.

L'arrêt maladie dépend évidemment de l'activité professionnelle exercée, au minimum de 8 jours pour une activité de bureau et d’un bon mois pour une activité professionnelle plus exigeante pour l’épaule.

Informations sur les Complications de la Chirurgie du Membre Supérieur