Entorse grave du pouce : chirurgie arthroscopique de réparation

Définition d’une entorse du pouce  :

L’entorse du pouce est un des traumatismes les plus fréquents de la main. Il s’agit de l’entorse la plus fréquente avec les entorses des inter-phalangiennes proximales (IPP) des doigts longs. L’entorse du pouce se présente sous la forme d’une vive douleur du pouce dans les suites d’une chute sur la main.

Ce traumatisme du pouce correspond dans la majorité des cas à la lésion d’un ligament de l’articulation métacarpo-phalangienne (MCP), il s’agit le plus souvent du ligament collatéral médial (interne) et plus rarement du ligament collatéral latéral (externe).

Vidéo 3D expliquant la chirurgie arthroscopique d'une entorse grave du pouce

Vidéo du traitement arthroscopique d’une entorse du pouce  :

Vidéo de chirurgie de la main montrant l'intervention  d'une entorse du pouce sous arthroscopie / Spécialiste Toulouse

Diagnostic d'une entorse du pouce  :

L’examen clinique est le meilleur examen, il se doit d’être bilatéral et comparatif, il recherche une laxité de l’articulation métacarpo-phalangienne du pouce dans le plan frontal (valgus-varus). En l’absence de laxité, un traitement médical par une immobilisation (orthèse sur mesure) pour un mois sera suffisant.

Si il existe une laxité du pouce au niveau de la métacarpo-phamangienne, une opération chirurgicale de la main sera nécéssaire pour réparer les ligaments du pouce.

Position spontanée en légér valgus spontanée de la MCP sur la radio de faceSubluxation palmaire de la MCP

 

Une radiographie du pouce devra être réalisée systématiquement à la recherche d’une subluxation palmaire de la MCP ou d’une fracture en coin de la phalange qui correspond à un arrachement du ligament au niveau de l’os. Lorsqu’il existe une fracture arrachement déplacée, une opération chirurgicale du pouce sera nécessaire. En cas de doute diagnostic, une échographie de la main étudiant les ligaments du pouce pourra s’avérer utile, cet examen recherchera notamment un effet Stener, c’est à dire une avulsion du ligament collatéral médial qui passe au dessus de la dossière de l’appareil extenseur du pouce.

Une intervention chirurgicale de la main sera donc justifiée :

  • s’il existe une fracture arrachement déplacée (avulsion)
  • s’il existe une laxité articulaire de la MCP du pouce
  • s’il existe un effet Stener

Intérêt de l’arthroscopie dans la chirurgie des entorses du pouce :

L’intérêt de l’arthroscopie dans l'entorse du pouce est multiple :

  1. intérêts diagnostics : la chirurgie arthroscopique de l’entorse du pouce est la seule technique qui permet un bilan à 360° des lésions ligamentaires, alors que la chirurgie à ciel ouvert ne peut évaluer les lésions que sur un seul coté du pouce. A l'inverse, l’arthroscopie du pouce permet une évaluation des lésions antérieures, médiales et latérales. 
  2. intérêts thérapeutiques :
  • épargner au maximum l’appareil extenseur et la dossière
  • évacuer les saignements articulaires et la synovial inflammatoire
  • permettre une réparation chirurgicale précise de chacun des ligaments du pouce en positionnant une ou plusieurs ancres.
  • l’arthroscopie permet de diminuer considérablement les cicatrices. 

Tous ceci facilite ainsi la récupération du pouce et la convalescence de la main.

Chirurgie arthroscopique d’une entorse du pouce :

Cette chirurgie de la main se déroule sous anesthésie loco-régionale, en ambulatoire. La main est installée en légère traction, dans l’axe du pouce. Seules 2 incisions de 2mm seront réalisées. L’arthroscope de 1,9mm (caméra) est introduit par voie postérieure avec une voie instrumentale latérale permettant d’évacuer l’hématome articulaire et la synovial inflammatoire.

Arthroscopie d'une entorse du pouce, résection de la synoviale hématiqueMise en place de l'ancre par la rupture ligamentaire

L’intervention chirurgicale débute par un bilan complet des atteintes capsulaires et ligamentaires de l’articulation du pouce.
Une fois la rupture du ligament collatéral identifié, une ancre vissée pourra être introduite dans la base de la phalange du pouce.

Mise en évidence des fils de l'ancrePassage des points dans le ligament rompu

 

Une technique chirurgicale classique d’arthroscopie par « shuttle relay » permettra de passer chacun des brins dans le ligament du pouce à réparer.
La traction est alors relachée pour nouer les brins entre eux et ainsi réinserer le ligament collatéral du pouce qui est abimé.

Shuttle relay avec passage des fils de l'ancre dans le ligamentRéinsertion du ligament collatéral sur l'ancre

 

Les incisions chirurgicales ne nécessitent pas de point de suture. Après une semaine de l’opération chirurgicale, le pansement pourra être définitivement retiré. Une immobilisation par orthèse sur mesure du pouce devra être conservée pour 3 semaines.

Convalescence après chirurgie d’une entorse du pouce sous arthroscopie

Le pansement de la main pourra être retiré après une semaine. L’immobilisation du pouce devra être conservée pour 3 semaines, les gestes de la vie quotidienne seront repris avec le pouce juste après le retrait de l’orthèse.

Une rééducation spécialisée de la main ne sera pas toujours nécessaire.

Il conviendra d’éviter les gestes en force avec la main (>1,5kg) pour 2 mois. Il existe classiquement une légère douleur du pouce et une gène dans les mouvements contraints pendant presque 3 mois. La reprise du rugby nécessitera un strapping initial de la main et du pouce.

Résultat radiographiqueRésultat esthétique à 6 semaines

Informations sur les Complications de la Chirurgie de l'entorse du pouce sous arthroscopie