Chirurgie du coude et arthroscopie

Début de l’arthroscopie du coude :

La chirurgie du coude sous arthroscopie s’est développé dans les années 1990. Au départ, l’arthroscopie du coude était une chirurgie limitée au diagnostic des pathologies intra-articulaires. Les techniques et les progrès chirurgicaux ont permis à l’arthroscopie de devenir une chirurgie non plus limitée au simple diagnostic mais également de traiter les problèmes articulaires du coude. Dans le même temps, l’arthroscopie du coude s’est étendue à la chirurgie des pathologies extra-articulaires du coude. 

Indications et arthroscopie du coude :

La pathologie du coude est relativement rare si on la compare à la fréquence des autres pathologies articulaires du membre supérieur, de l’épaule et de la main. Cette faible fréquence explique en partie les retards et la rareté des compétences en chirurgie arthroscopique du coude.

La plupart des pathologies intra-articulaires du coude sont accessibles à un traitement arthroscopique. Cette chirurgie du coude a nettement simplifié le retrait des corps étrangers du coude. L’arthroscopie est également possible dans la prise en charge de certaines fractures du coude (fracture de la tête radiale, fracture de la coronoïde) et permet de limiter au maximum les phénomènes d’adhérences et de raideur. En effet, la raideur est la première complication des traumatismes du coude et l’arthroscopie a permis de considérablement simplifier la convalescence dans les interventions de libération articulaire, arthrolyse du coude.

L'arthroscope du coude est un arthroscope de 4 mm de diamètre

Dans le même temps, les progrès de l’instrumentation (insturments de chirurgie) ont permis l’essort du traitement arthroscopique des pathologies extra-articulaires du coude avec toujours le bénéfice de limiter les adhérences post-opératoires et de raccourcir la convalescence:
-
neurolyse simple du nerf cubital au coude sous endoscopie et neurolyse transposition assistée par endoscopie
- réparation endoscopique des ruptures du biceps au coude

- libération musculaire avec fasciotomie endoscopique des syndromes chroniques de loge à l’avant bras

L'arthroscopie du coude, du diagnostic au traitement :

Au départ technique diagnostic, l’arthroscopie du coude était d’abord cantonnée à l’exploration de l’espace intra-articulaire puis a progressivement évolué vers des pathologies de plus en plus éloignées de l’articulation du coude.

Installation d'une arthroscopie du coude en décubitus latéral

Elle a été victime d’un certains retard de développement et d’usage, cette chirurgie était accusée au départ d’être source de complications sévères : syndrome de loge aigu, lésions nerveuses. En outre, elle se réalise en décubitus latéral ce qui ne simplifie pas sa mise en oeuvre.

Aujourd’hui, on sait que ces complications ne sont pas plus fréquentes sous arthroscopie que par technique de chirurgie classique à ciel ouvert ; à quand la démonstration d’un plus faible taux de complication ?

Au départ limitée à un travail d’exploration, l’arthroscopie du coude a d’abord permis le retrait simplifié de corps étrangers intra-articulaires puis rapidement la réalisation de libération articulaire (arthrolyse) en en simplifiant considérablement les suites. Ces interventions de libérations articulaires sont des interventions d’autant plus fréquentes au niveau du coude que cette articulation s’enraidie très vite dans les suites de traumatismes, même bénins. L’arrivée de systèmes de fixation (ostéosynthèse) mini-invasifs (vis canulées) permet maintenant le traitement de certaines fractures du coude et les systèmes d’ancres permettent de réaliser des interventions de réparations ligamentaires et tendineuses.

Le développement de l’instrumentation arthroscopique et la simplification de son utilisation ont permis par ailleurs de pouvoir traiter un grand nombre des pathologies péri-articulaires du coude, la plus fréquente d’entres elles étant la compression du nerf ulnaire au coude mais également une pathologie typiquement sportive comme le syndrome chronique de loge à l’avant-bras ou bien les ruptures du biceps distal réinsérées par ancre.

L’arthroscopie et l’endoscopie péri-articulaire du coude sont aujourd’hui des techniques chirurgicales qui ont fait la preuve de leurs intérêts et de leurs bénéfices dans les maladies et les traumatismes de cette articulation du membre supérieur.

Informations sur les Complications de la Chirurgie du Coude sous arthroscopie